Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Règlement pour une métropole mixte
Votre opinion en ligne

Économie

À l’échelle nord-américaine, Montréal est une ville où les coûts d’habitation demeurent relativement abordables. Cependant, les loyers et les prix de vente ont connu dernièrement des hausses importantes et certains types de logements, notamment ceux pour familles, sont en quantité insuffisante à l’échelle de la ville. 

La Ville entend soutenir la production de logement social, abordable et familial, mais sans nuire à la vigueur du marché immobilier. Entre autres objectifs, elle vise à ce que son Règlement soit viable économiquement et prévisible pour les promoteurs immobiliers. 

Différentes options sont offertes aux promoteurs pour leur permettre de remplir les exigences du Règlement en matière de logement social, abordable et familial : la cession d’un terrain vacant pour le logement social, la cession d’un terrain avec projet social clé en main, des prix et loyers plafonds pour le logement abordable, l’inclusion de logement familial, ou encore des contributions financières. 

Questions pour stimuler votre réflexion

  • Comment s’assurer que les mesures adoptées pour garantir l’accès à un logement de qualité pour tous ne nuisent pas à la vigueur du marché immobilier montréalais?
  • Quels seraient les bénéfices et les inconvénients économiques liés à l’obligation d’inclure du logement social, abordable et familial, du point de vue du promoteur immobilier?

S’il vous plaît, donnez une réponse la plus précise et détaillée possible.

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Michèle Pilon

Imposer la taxe foncière aux lieux de culte et édifices de communautés religieuses pourrait aider à subventionner les inconvénients économiques subis par les promoteurs obligés d’inclure du logement social dans leurs projets d’habitation.

2. Opinion présentée par Michèle Fournier

Au point de vue financier,jje l’ignore
Avec mes opinions,la qualité de vie de toutes les classes de notre société,serait grandement améliorée
Des gens heureux fonctionnent mieux!

3. Opinion présentée par Patrick Guillemet

Question 1

Impossible de répondre, car la Ville ne parle que de ses objectifs, non des moyens qu'elle entend prendre. De plus, on n'a aucune idée de l'opinion des promoteurs immobiliers quant à ce que la Ville leur propose.

Question 2

Impossible de répondre en l'absence d'un plaidoyer soumis par la Ville et des réactions des promoteurs immobiliers à ce plaidoyer.

Bref, une fausse consultation sur un dossier obscur. La Ville prend les citoyens pour des cons.

4. Opinion présentée par Brigitte Veilleux

Les contributions demandées aux promoteurs se reflète, ou sont directement transférées, sur le prix du logement à Montréal. C’est simple, mathématique. Ceci a un effet sur l’accessibilité a la propriété pour les jeunes, surtout au centre ville et dans les quartiers centraux. Maintenant ce serait sur l’ensemble de la ville. Avec les contributions au REM ( qui ne dessert pas vraiment les gens qui vivent ds les quartiers centraux) on réduit l’ accessibilité a la propriété pour les premiers acheteurs. Allons vivre en banlieue même si ça ne nous plait pas! C’est absurde! Allez donc voir ce qui se fait en matière de logement accessibles à Toronto. Ils ont plus d’expériences puisqu’ils vivent cette réalité depuis près de 15 ans. Ah mes oui, j’oubliais, nous sommes différents!

´

Vous pouvez voir toute la documentation et toutes les informations relatives à cette consultation sur la page dédiée.

Page de la consultation publique

Vous aimeriez faire une contribution plus longue ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document