Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Campus de la montagne de l'Université de Montréal
Votre opinion en ligne

Projets potentiels

Il est mentionné dans le projet de Plan directeur d’aménagement que « […] malgré le développement du site du campus MIL à Outremont, l’important déficit d’espaces du campus de la montagne identifié […] ne pourra être résorbé à même les pavillons existants.[1] »

Dix projets potentiels d’agrandissement sont identifiés sur des stationnements de surface ou sur des bâtiments existants. Certains projets potentiels d’agrandissement qui avaient été identifiés au Plan directeur de 1995 sont abandonnés. Chaque projet potentiel est décrit dans le document synthèse (doc. 3.1.1, p. 40 à 62) du Plan directeur d’aménagement.

 

Carte des projets potentiels d’agrandissement identifiés dans le PDA

Cliquez sur la carte pour agrandir

 

À titre indicatif, voici quelques questions pour guider votre réflexion

  • Que pensez-vous des sites identifiés pour les possibles agrandissements?
  • Selon vous, quels seraient les impacts de la construction des agrandissements identifiés (sur les milieux naturels de la montagne, sur les vues depuis et vers le mont Royal, etc.)?
  • Que pensez-vous des différents aménagements proposés comme les belvédères et les espaces événementiels?
 

[1] PDA du campus de la montagne, doc. 3.1, p. 77

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Vincent Cameron Trudel

Peut-être que l'Université de Montréal pourrait s'inspirer de Singapour.

" In the central commercial and shopping area, such as Orchard Road, there is now a requirement that new or refurbished buildings must replace the whole footprint or floor plate coverage of a building with green space; this must be done with green roofs, green walls and green balconies". (https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/07293682.2013.790832)

Cela pourrait être fait légèrement différemment ici : Réduire les surfaces de stationnement, réduire les surfaces avec un pavé imperméable, renaturaliser les déserts de gazon et également à l'aide des outils mentionnés dans la citation.

Également, en termes de développement durable, il serait intéressant d'être capable de maintenir en bon état les édifices existants avant de développer de nouveaux projets. Pensons simplement aux balcons en ruine au pavillon d'aménagement, ou au toit vert inaccessible.

À travers tous ces projets, il faudra simplement faire attention afin de ne pas limiter la perméabilité des sites et la connexion de corridors verts.

Pour le projet du pavillon d'aménagement, l'impact sera peut-être de rendre l'escalier (estrade) un peu plus claustrophobe. Il faudra certainement repenser à l'aménagement de la cour intérieure où elle fait face. Si la rallonge comportait un mur vert au contraire, cela pourrait agrémenter le site.

2. Opinion présentée par Dominique Beaucher

3. Opinion présentée par Marie-Pierre Rousseau

L'agrandissement de la polytechnique (pavillon E) sur le stationnement (section jaune) va créer un bloc en hauteur et la montagne va perdre son look de montagne. De la rue Édouard-Montpetit nous ne verrons plus la forêt en hauteur mais plus que de gros bâtiments.

4. Opinion présentée par Florian Bobeuf

entre la stagnation (voire la décrue) de la population (étudiante) qui s'en vient, et la possibilité de faire du virtuel (comme le démontre le contexte actuel), quelle est la réelle pertinence de toujours agrandir franchement?? recycler/réaffecter/réhabiliter les batiments déjà actuels!
il y a déjà plein de salle de spectacles, bibliotheques....: pas besoin de plus
réutilisation des matériaux au lieu de mettre au rebus
l'ingenierie durable, c'est celle qui a un effet nul sur le cycle de vie du batiment (matériaux utilisés/provenance, usage et en fin de vie et pour combien de temps...!): est ce vraiment le cas?

5. Opinion présentée par Éric George

Il me semble important de ne pas développer plus le campus sur les flancs du Mont Royal et de la colline d'Outremont qui doivent rester le plus vert possible. Les trois collines --Mont-Royal, Outremont et Westmount -- constituent une vraie richesse pour notre ville. Il s'agit d'un vrai poumon. Il faudrait plutôt verdir le Mont Royal en le désurbanisant et non pas en envisageant de nouvelles constructions.

Vous pouvez voir toute la documentation et toutes les informations relatives à cette consultation sur la page dédiée.

Page de la consultation publique

Vous aimeriez faire une contribution plus longue ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document