Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Campus de la montagne de l'Université de Montréal
Votre opinion en ligne

Mobilité sur le campus

Dans son projet de Plan directeur d’aménagement (PDA), l’Université de Montréal reconnait que l’automobile prédomine au détriment des transports actifs et de l’environnement. Afin d’y remédier, l’université propose des réaménagements des circulations piétonnes, cyclables et véhiculaires, de même que des stationnements. Toutes les propositions sont détaillées aux pages 30 à 33 de la synthèse du PDA (doc. 3.1.1).

Il est notamment proposé de créer un axe de vie traversant le campus, en partant du métro Édouard-Montpetit jusqu’à l’intersection des rues Decelles et Queen Mary. Tout au long de cet axe sont identifiés quatre parcours. Des aménagements spécifiques sont prévus pour chacun des parcours.


Cliquez sur la carte pour agrandir

 

À titre indicatif, voici quelques questions pour guider votre réflexion

  • Quels moyens de transport devront être privilégiés lors des futurs aménagements du campus (automobile, autobus, vélo, marche, etc.)?
  • Quelle est la meilleure manière de partager l’espace public entre les différents modes de déplacement?
  • Que pensez-vous des propositions de réaménagement des circulations piétonnes et cyclables?
  • Que pensez-vous des propositions de réaménagement des circulations véhiculaires?
  • Que pensez-vous des propositions de réaménagement et de réduction de l’offre en stationnement?

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Vincent Cameron Trudel

Les moyens de transport à privilégier en ordre sont : la marche, le vélo, les transports en commun, la voiture.

Il y a carrément une muraille (stationnement) entre la station de métro UdeM et les pavillons sur la montagne. Un chemin extérieur, direct et entouré de nature devrait mener aux pavillons sans avoir à traverser/longer des routes et des stationnements.

Le stationnement sur la montagne devrait être souterrain. On devrait implanter des mesures de réduction de la vitesse par endroit.

Comme vous le proposez, développer un réseau de chemin en milieu boisé complet, bien signalisé et mieux connecté (également entre les chemins, en plus des stations de transport).

La largeur des trottoirs sur l'ensemble du secteur (pas seulement sur le campus) devraient être minimalement doublée, voire triplée à certains endroits, notamment sur l'avenue Louis Colin.

Les feux piétons devraient être repensés en période d'achalandage (particulièrement au coin Edouart-Monpetit et avenue Louis-Colin ou Edouard-Monpetit et Vincent d'Indy. Par exemple, que chaque changement de lumière soit intercalé par une lumière piéton (toutes les directions) ce qui donnerait cette logique : voitures direction nord-sud, piétons, voitures est-ouest, piétons, etc.).

Des arbres devraient être plantés du côté rue suite à l'élargissement des trottoirs, comme vous le proposez Cela est particulièrement important pour le boulevard Édouard-Monpetit.


Un réseau cyclable en site propre est très pertinent et ce sur l'ensemble du secteur.

2. Opinion présentée par Florian Bobeuf

interdire le stationnement pour des véhicules (tant thermiques qu'électriques) solos
limiter/diminuer l'ensemble des places de stationnements de nettement plus que 10%, mais d'au moins 50%!
ne pas remplacer les stationnements en surface par des stationnements souterrains (franchement - soupir!)
changer la flotte universitaire de véhicules thermiques pour du électrique, voire surtout apprendre à faire avec d'autres alternatives (vélo de transport...)
favoriser la mobilité active, en particulier avec plus de racks a vélo ou d'autres mobiliers urbains pour les autres moyens de transports du meme genre

3. Opinion présentée par Olivier Rémillard

Dans l'ensemble, les propositions semblent pouvoir atteindre des objectifs favorisant le déplacement actif.

Toutefois, il ne faut pas négliger le lien piétons entre la montagne et les pôles de déplacement. Actuellement, le projet a une structure de Édouard-Montpetit à la sortie du campus (axe de vie) mais selon les plans, il n'y a toujours pas assez de liens publics entre le chemin de la Polytechniques et le bas du campus. Il est difficile de circuler entre les pavillons pour descendre. Les pavillons forment un mur qu'il est difficile de traverser.

Si les aménagement sur le chemin de la rampes prévoient aussi des accès piétons, ce sera une excellente avancée.

L'objectifs de réduire de 10% le nombre d'espaces de stationnements est trop peu ambitieux pour un campus extrêmement bien desservi en transport en commun. Il y a 3 stations de métros, une future station REM, des pistes cyclables...

Afin de contribuer à une migration de modes de transport de l'autosolo vers le transport actifs, l'UdeM devrait visé une diminution de 30 à 40% des espaces de stationnement et maintenir son projet de les enfouir.

Les stationnements devraient être offert en priorité aux personnes qui n'ont pas accès à d'autres moyens de transport ou qui ont des enjeux de conciliation travail-famille étude-famille qui justifient l'auto. Il devrait être plus difficile pour ceux qui ont des moyens alternatifs d'utiliser leur voiture.

4. Opinion présentée par Grégory Taillon

L'axe de vie proposé me semble judicieux. Il permettra de consolider l'ensemble du campus autour d'une circulation qui met de l'avant les transports actifs.

Je crois que cet axe pourrait également accueillir une navette autonome.

Ces petits bus sans conducteur risquent d'apparaître dans nos villes au cours des prochaines années. Si la technologie est là, il reste certains enjeux à régler tel que la réglementation qui les encadre. Cet axe semble parfait pour mettre en place et tester un tel système. Les croisements sont limités, la vitesse de roulement sera déjà réduite, la cohabitation entre les modes y sera déjà un principe établi.

Ce serait également un moyen simple de rendre le campus encore plus accessible à tous. Il faut garder en tête que malgré les aménagements proposés, le dénivelé et les distances restent un obstacle pour plusieurs.

La navette relierait la station Édouard-Montpetit à l'est, et la ligne 165/465 à l'ouest, avec des arrêts aux principaux pôles, incluant la station Université-de-Montréal via le tunnel de la Montagne.

Cette implantation pourrait sans doute se faire en collaboration avec certains programmes de la Polytechnique.

5. Opinion présentée par Danielle Danault

Je suis Danielle Danault fondatrice de Cardio Plein Air, on dit de Cardio Plein Air qu'il a changé le paysage québécois en matières d'activités physiques en plein air depuis 20 ans. Nous offrons à la population de plus de 100 municipalités des entraînements de groupe en plein air dans les parcs urbains. Je suis aussi impliqué comme partenaire de plein air dans le projet Montréal métropole en santé depuis 2012 et travaille en étroite collaboration avec le SLIM sur le projet Parc actif.

Je salue cette belle initiative de votre part.

Il serait intéressant de pouvoir pratiquer des activités physiques à l'extérieur sur le site de l'université en toute saison. L'hiver les sentiers pourraient être aménagés pour le ski de fond et la raquette. Et les autres saisons pourraient servir à la randonnée pédestre, des cours de tai chi, yoga et entraînements de toutes sortes.

Nous l'avons vu avec la pandémie à quel point la nature et les parcs ont été salvateurs pour la santé physique et mentale des citoyens. Il est temps que l'humain se réapproprie ses espaces verts et puisse profiter des bienfaits de la nature et de l'activité physique à peu de frais et à proximité de chez lui.

Un chalet d'accueil, ouvert à l'année permettrait le prêt ou location de matériel de sport et serait un lieu convivial de rassemblement pour tisser une communauté serrée.

Visons une communauté en santé, active dans ses déplacements, heureuse et sereine car la santé passe par certes par le physique mais aussi par le psychologique, le mental et le communautaire.

6. Opinion présentée par Eric Brunet

Il devrait y avoir des stations bixi près de l'Université et des Écoles (HEC, Polytechnique).

7. Opinion présentée par Ambroise Thériault

Le virage vers les moyens de transports durables doit être radical. L'udem est déjà a la traîne par rapport à d'autres universités qui limitent davantage les liens routiers sur le campus. La montée de la rampe doit être durablement fermée à l'automobile. Elle ne constitue pas un lien utile (on peut très bien entrer sur le campus via l'axe queen mary. Par ailleurs plutôt qu'une politique d'apaisement, sorte de compromis peu ambitieux, une fermeture de ce tronçon permettrait une restrucuration de l'espace vert devant le nouveau "belvedère Roger-Gaudry" et pourrait créer un lien vivant jusqu'à la faculté d'aménagement et les HEC. L'intersection de la montée de la rampe et du boulevard Édouard-Montpetit deviendrait une autre centralité de l'université en reconnectant la faculté d'aménagement/HEC et le campus principal.

Concernant les sentiers et la connection avec la montagne. Une plus grande fluidité est souhaitable, mais pas au détriment de l'expérience nature. La mise en place d'infrastructure comme des escaliers (même dans les terrains très escarpés) mine la recherche d'une connection avec la nature dans toutes ses facettes incluant l'aspect technique d'une randonnée en terrain escarpé. De plus en plus de la population étudiante comme plus largement de la ville utilise ses sentiers pour leur côté technique. L'aménagement des escaliers dans le boisée entre camilien-houde et Mont-Royal devrait servir de d'avertissement d'un sur-aménagement qui n'a pas été particulièrement bien reçu par la communauté d'usager.es

8. Opinion présentée par Gwenaëlle Lauquet

9. Opinion présentée par Natasha McQuaid

Les déplacements piétons et en vélo doivent être prioritaire. Des aménagements clairement indiqués et sécurisés (séparés des voitures avec une barrière physique) pour ces deux modes de transports doivent être mise en place. Je suis tout à fait d'accord avec la réduction de l'offre en stationnement.

10. Opinion présentée par Kenza Benmansour

Les déplacements sur le Campus sont devenus impraticables. Si on étudie dans un domaine Scientifique on doit faire de nombreux aller-retour et descentes/montées pour arriver entre tous les bâtiments du Campus de la Montagne, mais aussi entre le campus de la Montagne et le MIL. Ces deux campus sont très mal desservis et l'Hiver ralenti encore plus le processus ou empêche de venir à vélo. Ce qui pourrait être bien serait la création de navettes (mini bus) électriques qui desservirai tous les bâtiments et Campus. Ainsi le stress d'arriver à temps, ou encore la fatigue associée à l'effort physique, diminueront.

11. Opinion présentée par Arnaud Hudon-Turgeon

Je suis, dans l'ensemble, en faveur des propositions du PDA en matière de mobilité. Il est important de bonifier l'offre en matière de transport actif et transport collectif ainsi que de rendre ces installations plus sécuritaires et conviviales pour les plus vulnérables. Mon seul bémol concerne la diminution de l'offre de stationnement automobile. Bien que l'objectif de réduire celle-ci de 10% sur 20 ans est louable, cet objectif est, selon moi, trop peu ambitieuse. Je souhaiterai que la cible du 10% soit revu à la hausse ou bien que l'horizon temporel soit écourté.

12. Opinion présentée par Richard Caron

En sachant très bien que certains cyclistes et automobilistes excédent la limite logistique de vitesse de 30 km/h Pour la sécurité des piétons et cyclistes ordinaires, + de dos d’ânes sur toutes les rues sur le campus.

13. Opinion présentée par Kate Frohlich

J'aimerais bien voir des pistes de ski de fond créer sur le campus en lien avec les pistes existantes de l'autre côté de la montagne.

14. Opinion présentée par Ricardo Izquierdo

Bien que l'accès en automobile ait toujours sa place sur le campus, les aménagements devront être faits à l'envers de ce qui existe actuellement ou la voiture est considérée comme le moyen principal d’accès et les autres des moyens alternatifs. Donc priorité aux cyclistes et piétons à toutes les intersections. Voies de la largeur minimale pour laisser passer les véhicules tout en maximisant l'espace pour piétons et cyclistes. Voies multifonctionnelles qui puissent être aussi utilisées en ski de fond l'hiver.

15. Opinion présentée par karina thibault

16. Opinion présentée par karina thibault

I believe that we should have larger sidewalks and better indicated bike roads. If possible, walking paths and bike roads that connects to public transportation, giving the citizen the choice to commute in different ways.
Having parking spots for bicycle and bixi stations close to public spaces would contribute to a mixed way of moving from one point to another.
Right now there is no bike road nor bixi station at university de montreal subway station. If you want to go biking to say the Aménagement campus (which is where i go to school) there is no way but sharing the road with cars, which feels very unsafe.
We miss bike roads that are connected!
For the parking spots, would be interesting to give priority to electric cars, like this we incentive people to be more green and to use public transportation instead of cars.
Thanks!

17. Opinion présentée par Marie-Chantal Plante

Que pensez-vous des propositions de réaménagement des circulations piétonnes et cyclables?

Les propositions de réaménagement sont très bien. Compte tenu des nombreux mois d'hiver, il ne faudrait pas oublier la mobilité piétonne en cette saison : ce serait bien de considérer le déneigement des sentiers et escaliers extérieurs (ceux habituellement bloqués par des panneaux "fermés pour l'hiver") afin de favoriser la mobilité sur le campus tout au long de l'année.

Vous pouvez voir toute la documentation et toutes les informations relatives à cette consultation sur la page dédiée.

Page de la consultation publique

Vous aimeriez faire une contribution plus longue ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document