Implantation d'un centre commercial sur le site de l'ancienne carrière Saint-Michel : de nombreux éléments restent à préciser selon l'OCPM

Communiqué de presse | Pour diffusion immédiate: 
10 September 2008
Français

 

Montréal le 10 septembre 2008 – L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) annonce aujourd’hui la publication de son rapport portant sur le projet d’implantation d’un centre commercial et d’espaces verts thématiques dans la partie ouest du site de la carrière Saint-Michel. Cet exercice de consultation a été présidé par Mme Catherine Chauvin, commissaire ad-hoc à l’OCPM. Elle était accompagnée de Mme Judy Gold et de M. Arlindo Vieira, tous les deux aussi commissaires ad-hoc à l’OCPM. Plus de 250 citoyens et représentants d’organismes ont participé à la consultation et la commission a reçu 21 mémoires. Le rapport sera déposé au conseil municipal lors de sa séance du 22 septembre.

Le projet élaboré par le promoteur, la compagnie Smart Centres, se situe à l’intérieur du quadrilatère formé par la rue Jarry, les boulevards Saint-Michel et Pie-IX et les voies du CN longeant le boulevard Industriel, dans un secteur d’emplois au Plan d’urbanisme. Il comporte 75 000 m2 de superficie locative commerciale ainsi que 50 000 m2 d’espaces verts thématiques qui permettraient de mettre en valeur le caractère majestueux du site.

La présidente de l’Office de consultation publique de Montréal, Mme Louise Roy a indiqué d’entrée de jeu que « tous les participants à la consultation souhaitent que la requalification de l’ancienne carrière Saint-Michel joue un rôle structurant dans la revitalisation du milieu en supportant le développement de l’emploi tout en apportant des changements dans l’aménagement du quartier et dans les conditions de vie des résidants. »

La commission conclut aussi que le projet est porteur de renouveau. Cependant, tout en reconnaissant les efforts et les résultats de la concertation à laquelle le promoteur a participé, à la lumière des interventions lors de la consultation publique, la commission considère que de nombreux éléments restent à préciser à cause du caractère préliminaire du concept d’aménagement qui n’est pas assez avancé pour permettre d’évaluer sa conformité avec les objectifs de la Ville et les attentes des citoyens. De plus, les activités d’élimination des neiges usées limitent les possibilités de re-développement de la partie non-utilisée de l’ancienne carrière.
L’implantation d’un centre commercial dans une ancienne carrière, jusqu’à une profondeur de 70 mètres sous le niveau des rues, présente des défis principalement au chapitre de la circulation sur le site, de la qualité de l’air et des effets d’îlot de chaleur urbain.

L’accès aux différents plateaux, en automobile, à pied ou à vélo ainsi que l’évacuation du site en cas d’accident ont soulevé des questions et des inquiétudes légitimes. La commission considère que la mise en place d’un stationnement étagé bien positionné entre le plateau central et le plateau inférieur, permettrait à la fois de réduire les déplacements en auto solo entre les commerces, de faciliter la fluidité des déplacements vers la sortie tout en diminuant les émanations de gaz carbonique dans un environnement relativement confiné. Elle estime toutefois que la Ville devrait s’associer aux intervenants de la santé pour valider le concept d’aménagement avant de procéder à la vente du terrain, afin de s’assurer de réduire les impacts potentiels sur la qualité de l’air à des limites acceptables.

Selon la commission, la proposition d’aménagement ne permet pas d’atteindre les objectifs de la Ville concernant la réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain. Elle suggère, entre autre, l’établissement d’exigences spécifiques relatives à la réduction des surfaces minéralisées et recommande de faire du boisé situé sur le plateau inférieur, l’assise de l’aménagement des espaces verts thématiques.

De nombreuses autres questions ont été soulevées lors de la consultation Parmi celles-ci figurent les effets du projet sur la circulation de transit dans les quartiers résidentiels situés à proximité , le développement de l’emploi dans le secteur , les effets sur les efforts de revitalisation de la rue Jarry, ceux, plus généralement ,sur les activités commerciales locales dans une perspective de complémentarité avec les commerces existants.

« Une première étape a été franchie dans un contexte d’ouverture et de collaboration. Dans le même esprit et pour s’assurer que le projet remplisse bien ses promesses, nous sommes d’avis qu’un plan d’ensemble plus détaillé devrait être présenté aux citoyens et aux organismes du milieu avant d’être accepté par la Ville » a indiqué Mme Roy.

La documentation pertinente à cette consultation, incluant le rapport, peut être consultée sous forme électronique sur le site Internet de l’Office de consultation publique de Montréal (www.ocpm.qc.ca) ou, en format papier, aux bureaux de l’Office aux heures de bureau habituelles.

– 30 –

Luc Doray
Tél. : (514) 872-3568
Cell. (514) 977-8365 

Information complémentaire
Consultation publique: 
Année: 
2008
Arrondissement: 
Arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
Type: 
Immobilier commercial