Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Racisme et discrimination systémiques
Votre opinion en ligne

Aménagement du territoire

En vigueur depuis le 1er avril 2015, le Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Montréal établit les orientations pour les dix prochaines années en matière d’aménagement et de développement du territoire.

Ces orientations portent notamment sur :

  • la qualité du cadre de vie,
  • le dynamisme de l’agglomération et des pôles d’activité,
  • la mise en valeur des territoires d’intérêt,
  • l’affectation du sol et la densité de son occupation.

Le Plan d'urbanisme est le document de référence en matière d'aménagement du territoire de la Ville de Montréal. Adopté en 2004, il a été modifié substantiellement en 2016 afin de le rendre conforme au Schéma d'aménagement et de développement de l'agglomération de Montréal.

Dans le « Document de consultation » (document 3.1) il est mentionné que les arrondissements interviennent en règlementant les espaces appropriés pour les lieux de cultes.

Questions pour stimuler votre réflexion

  • Quelles problématiques identifiez-vous?
  • Avez-vous des idées sur des façons de faire pour combattre le racisme et la discrimination systémiques en aménagement du territoire?

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Ivan Bellevegue

- S'assurer d'un quota de logements sociaux dans tous les quartiers (sans exception) et définir des zones d'habitations et / ou commerces uniquement.

- Offrir des subventions pour la création de commerces indépendants. Modulation des montants suivant les emplacements et du type de commerce pour favoriser l'implantation et du type de commerce. Étudier comment également moduler le montant en fonction de la favorisation d'embauche de personnel avec handicap. Bonification si embauche de personnes vivantes dans le même quartier que le commerce pour les zones défavorisées afin de dynamiser ces zones.

- Limitation des augmentation des loyers des commerces et imposer un temps limite sur le fait qu'un local puisse rester vacant afin de limiter la migration des magasin indépendants et le remplacement par des chaines uniquement.

- Mise en place d'un comité de réflexion sur la lutte contre la gentrification, en particulier dans les quartiers historiquement multi ethniques.

2. Opinion présentée par Jérôme Saunier

L'inaccessibilité de la majorité des commerces de proximité est un facteur de discrimination, voire de ségrégation, des personnes à mobilité réduite. Notre vieux cadre bâti comporte d'innombrables obstacles, notamment des marches à l'entrée des commerces.

La lutte contre cette iniquité majeure va demander des mesures contraignantes. On ne peut pas se contenter d'incitatifs, comme le programme PAAC déficient, puisque l'aspect financier l'emportera toujours sur le respect des droits de la personne.

Un des principaux écueils est le soi-disant "droit acquis" des propriétaires d’immeubles. Notons cependant que le nouveau règlement pour une métropole mixte s’appliquera aux projets de plein droit et non aux seuls projets dérogatoires. Il entre donc en contradiction avec le droit acquis des promoteurs d’utiliser leurs biens comme ils l’entendent. Par conséquent, le droit acquis ne semble pas être si sacré que cela. La Ville a le pouvoir de le contourner pour améliorer la qualité de vie des Montréalais·es. Elle doit l'utiliser pour combattre la discrimination des personnes handicapées.

3. Opinion présentée par Julie Chouinard

le territoire est ghettoisé en fonction des diverses origines culturelles et par exemple par des quartiers thématiques par exemple le petit maghreb, la petite italie, etc. Les haitiens vivent surtout a St-Michel et Montréal-Nord, les italiens a Anjou, St-Léonard et St-Michel, les latinos a St-Michel, Villeray , les maghrébins a St-Léonard, Cote des neiges, St-Michel, etc. Dans les écoles, les latinos se tiennent entre eux, les noirs entre eux, etc. Il faudrait fermer cette inclusion culturelle pour créer un vivre ensemble harmonieux ou tous et chacun sont mélangés dans divers quartiers et peuvent aller rester dans n'importe quel quartier de leur choix.

Vous aimeriez faire une contribution plus longue ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document