Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Nouveau parc-nature dans la cour Turcot
Votre opinion en ligne

Espaces verts et milieux naturels

Situé au cœur de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, le futur parc prévoit un aménagement axé sur  la création et la mise en valeur des milieux naturels tels que milieux humides, de boisés et de prairie.

Le projet de la Ville propose que 75 % de la superficie du parc soit composés de ces milieux naturels, et ce afin de contribuer à l’atteinte de la cible de 10 % d’aires protégées du Schéma d’aménagement et de développement de Montréal.    

Questions pour guider votre contribution

  • Y a-t-il un élément de verdissement qui est essentiel ou qui devrait particulièrement être mis en valeur?
  • Quelles seraient les principales activités à faire au nouveau parc?
  • Sachant qu’il s’agit d’un parc aux abords d’une autoroute, voyez-vous des contraintes ou des restrictions d’activités à envisager?
  • Selon vous, le milieu naturel à aménager devrait privilégier quels usages et fonctions?

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Pascal Longhi

Il faudrait laisser la nature reprendre sa place avec un aménagement le plus sauvage possible sur la plus grande superficie possible, donc 100% de milieux naturels

Activité de nature: trek, vélo de montagne (magasin de location), course d'orientation,

La falaise st jacques doit absolument faire parti du nouveau parc en ayant des chemins discret et étroit. La pente au sud lui donne un écosystème différent de la plaine du parc, tout aussi intéressant à observer

la dalle parc pourrait se composer de 2 niveaux pour se sentir (humain et animaux) loin l'un de l'autre et de la circulation automobile, en sécurité, hors d'un îlot de chaleur. Le niveau le plus bas possible par rapport au besoin du train et de l'autoroute, cette portion serait au moins aussi large que longue avec beaucoup de nature dessus, elle commencerait à mi hauteur dans la falaise et finirait au plus tôt dans le parc , tout cela afin d'être un passage moins stressant pour la faune qui y viendra. Elle pourrait avoir un chemin pour piéton mais lent, sinueux et étroit.
Au dessus, un autre niveau de dalle parc pourrait être plus étroit et commencer en haut de la falaise avec une pente plus douce pour accueillir piéton et cycliste. elle pourrait baigner dans la canopée du niveau inférieur de dalle parc. Elle pourrait même être suspendu entre les arbres de la dalle parc ou des structures s’apparentant à des arbres.
il serait intéressant que le niveau supérieur ait plusieurs chemin pour différent rythme de franchissement (transit à vélo ou observation de la canopée)
Un ascenseur serait une totalement aberration dans un milieu se voulant naturel et résilient.

Chercher a faire un parc nourricier.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document