Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Avenir du Parc Jean-Drapeau
Votre opinion en ligne

Accès et départ du parc

Il a été noté que les arrivées et les départs lors des grands événements et les moments de grand achalandage causent des difficultés de déplacements et des embouteillages.

  • Que vos déplacements s’effectuent à pied, vélo, voiture ou transport collectif, qu’est-ce qui contribuerait à améliorer la fluidité des déplacements lors de ces moments ?

Donnez votre opinion en répondant à cette question ou faites nous part de vos propres questionnements. 

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Éric Le Chasseur

Afin d'améliorer la fluidité sur l'Île Notre-Dame à l'année longue:

1) Il faut impérativement faire comprendre à la PJCCI que le XXIième siècle est bien entamé, et qu'elle autorise l'accès à la piste cyclable douze mois par année, 24h/24;
2) La passerelle du côté Est est réservée aux piétons. C'est très bien ainsi car le vélo et la marche sont deux modes de locomotion incompatibles (je vous suggère de vous référer aux documents de l'organisme Walk-21); pour les mêmes raisons, la piste dite «cyclable» devraient être réservée aux seuls cyclistes;
3) Les limites de vitesse, sur l'ensemble de l'Île ND, devraient être réduites;
4) Mieux!, toujours dans l'optique d'améliorer la fluidité, les véhicules motorisés devraient être interdits lors d'événements spéciaux (comme cela se fait un peu partout dans le monde sur des sites similaires);
5) Un système de navettes ad hoc efficace devrait être mis en place lors de ces événements.

Voilà. Si vous agissez en conséquence, je suis persuadé que non seulement vous allez améliorer la fluidité des allées et venues, mais en plus vous allez rehausser l'image du parc en question.

2. Opinion présentée par Anne-Véronique Juneau

Bonjour, je trouve déplorable que l’accès au parc soit restreint durant les grands événements (F1) si on part de la Rive-Sud et que l’on désire traverser vers le Vieux-Montréal à bicyclette. Les événements payants ne devraient d’aucune manière entraver l’accès publique à la piste cyclable sur l’île Notre-Dame. Un couloir de transit devrait être aménagé. Merci beaucoup!

3. Opinion présentée par Guillaume Le Nigen

L’espace est suffisant pour que les cyclistes et les automobilistes n’aient pas à emprunter les mêmes voies de circulation. La priorité devrait être donnée à l’aménagement de routes pour les automobilistes puisque les routes actuelles ne permettent pas de se rendre partout dans le parc. Des aménagements paysagers le long d’au moins l’une de ces routes devraient offrir un paysage idéal pour prendre des voitures en photo (différents style d’aménagements pour différents styles de voitures: vieille maçonnerie pour les voitures classiques anglaises, matériaux plus technos pour les voitures japonaises récentes, etc.), le tout dans un cadre naturel. Il faut garder en tête les aménagements dans le champ de vision derrière le véhicule pour qu’ils demeurent innaccessibles (pas de passants en arrière plan). Des murs de faux bâtiments avec des fenêtres pourraient donner l’impression d’être en ville comme dans les publicités de voitures sans être peuplé et aménagé d’infrastructures urbains (pas de bornes fontaines, pas d’arrêt d’autobus, pas de signalisation, pas de boîtes aux lettres, etc). Recréer un environnement urbain ou une intersection qui donne l’impression d’être entouré de gratte-ciels contemporains.

4. Opinion présentée par Clara Elchebly

Je trouve que l'accès au Parc en vélo à partir de l'Est n'est pas suffisamment sécuritaire. Que ce soit en arrivant du Pont Jacques-Cartier (sur lequel se trouve une piste cyclable) ou en remontant la pente pour s'y rendre, le cycliste doit partager la route avec les voitures. Or, nombreuses voitures ne respectent pas vraiment la limite de vitesse, tant sur le Pont que dans les allées du Parc ; je trouve donc désagréable d'emprunter ce chemin en vélo, surtout lorsque je repars du Parc et que je suis dans la montée vers l'accès au Pont. L'aménagement d'un sentier ou d'une piste cyclable le long de cet accès serait grandement apprécié afin d'améliorer l'expérience des cyclistes et de leur assurer un peu plus de sécurité.
Merci pour votre considération.

5. Opinion présentée par Benoît Germain

Limiter les places de stationnement pour les voitures. Et compenser par des moyens comme les suivants :

-Lors des fins de semaine augmenter la fréquence du métro
-Mettre en place un système d'autobus peu polluants et très fréquent qui emprunteraient le pont de la Concorde et qui relieraient Montréal aux îles.
-Système de navettes fluviales fréquentes et plus directes entre Montréal et les îles.
-Mettre en place sur les îles-mêmes un circuit de petit train sur pneu ou autre, peu polluant, qui couvrirait les deux îles et qui permettrait aux gens à moindre mobilité ou fatigués de se déplacer d'un point à l'autre des îles.

6. Opinion présentée par Florent Falkowski

Limité l accès des véhicules léger sur les îles, stationnement du côté des stations de métro ( parking relais sur plusieurs niveaux/ souterrain)avec des prix incitatifs
Ajouter un autre moyen de transport ( navette fluviale avec une fréquence plus élevé) ou imaginé un téléphérique

7. Opinion présentée par Pierre Sormany

J'espère que quand les travaux d'aménagement de l'amphithéâtre de verdure de l'Île Ste-Hélène seront terminés, nous aurons de nouveau un accès libre aux autres secteurs du parc. Présentement, il y a beaucoup trop de jours de restriction (courses automobile et grands concerts) qui rendent la destination "aléatoire"., Il faudrait adopter le principe que ce parc devrait TOUJOURS être accessible, à l'année, sauf circonstances extraordinaires, comme c'est le cas du Mont-Royal. Et éviter les trop nombreuses zones d'accès restreint ou interdit.

8. Opinion présentée par Daniel Warthold

Quelques suggestions:

navettes fluviales à partir du vieux-Montréal, ou d'ailleurs dans le port;

navettes terrestres à partir du centre-ville via la cité du havre;

le métro reste le meilleur moyen, car il est facile d'ajouter des trains lors des grands événements,



9. Opinion présentée par Karl Montagne

Il faut des stationnements. C'est urgent. Il manque cruellement d'espace, Juste le casino de Montréal attire plus de 100000 visiteurs semaines. Il n'y a jamais place les soirs d'événements, ainsi que tous les vendredi, samedi et dimanche.

De plus, il faut utiliser la ligne de métro à pleine capacité, augmenter le nombres de voitures et de grâce mettre les nouvelles de bombardiers.

10. Opinion présentée par Alexandre Valiquette

Enlever l'accès aux voitures (à part handicapés avec vignette, sécurité, etc). sur tout le site.
Ajouter un service de navette gratuite (autobus) à partir de plusieurs stationnements incitatifs à l'extérieur de l’île ou même à l'extérieur de Montréal pour certains circuits (rive sud).

Une navette EXPRESS payante qui va jusqu'à la rive nord, l'est, l'ouest.

Le service de navette devrait être exemplaire. Ce serait une vitrine pour un transport en commun optimisé (ex prévoir 50 autobus à la fin d'un événement qui compte 5000 personnes). 1 autobus aux 5 minutes pour les périodes de faible achalandage.

Le but serait de prouver que le transport en commun à Montréal est plus rapide et moins frustrant que la voiture.

Je suis certain qu'un logiciel pourrait être utilisé avec des senseurs afin d'optimiser les besoins en temps réels et futur des usagers de toute la ville.

C'est l'occasion de développer des systèmes avant de les mettre en place dans Montréal au complet.

11. Opinion présentée par Alexandre Valiquette

Les signaux d'arrêts (stops) devraient être remplacés par des feux de signalisation intelligent (qui n'existent pas encore).
Ces feux pourraient anticiper le passage d'une autobus quelques secondes avant son arrivé et passer au vert afin de dégager la voix du trafic présent. Ceci permet d'éviter que l'autobus ait à s'immobiliser et redémarrer.
Les autobus et autres transports autorisés auraient un transpondeur GPS qui permet de gérer les priorités et urgences afin d'avoir un trafic optimisé par ordinateur.
Les autobus pleines auraient priorité sur les autobus vides et les voitures.
Des senseur de pression pourraient être installés dans les sièges des autobus pour déterminer le nombre de personnes présentes en temps réel.
L'ordinateur tiendrais compte des facteurs climatiques (journée de soleil, pluie) pour ajuster sa fréquence de navettes et raffiner son modèle automatiquement au fil des saisons.

Ce genre de projet devrait être évalué par des études et réalisé par des firmes locales.

Plusieurs stations Bixies devraient être disponible sur le site.

12. Opinion présentée par Jean Cauvier

Quitter le site lors de méga-spectacles est absolument infernal, il y a trop de monde pour les transports en communs et les voies d'accès pour les voitures sont congestionnées. Atteindre le pont Jacques-Cartier a partir du grand stationnement de La-Ronde prend plus d'une heure de frustrations, ce qui gâche la plus belle des journées.

J'ôserais même suggérer la mise en service d'un monorail qui relierait rapidement les différents points d'intéret des iles, du métro à La-Ronde en passant par l'ile Notre-Dame avec arrêt au doc, au Casino et jusqu'à la plage Jean-Doré.

13. Opinion présentée par Alexandre Paré

Le pont de la Concorde, très large malgré son faible achalandage, avait été construit pour accueillir l'Expo Express, dont le corridor existe toujours dans la Cité du Havre. Il serait opportun d'y installer un tramway ou un autre système guidé sur rails pour relier les îles au Vieux-Montréal. Cela permettrait de réduire la circulation sur les îles, et la fermeture complète du stationnement de la Ronde. À cet égard, il serait utile d'examiner le cas de l'île Marguerite à Budapest, qui est accessible par 2 trajets de tramway, et où seuls les autobus municipaux ont le droit d'y circuler.

14. Opinion présentée par denis taillefer

Éliminer le plus possible la voiture.

Instaurer un service de navettes du métro Bonaventure, Peel et du futur REM Bassin Peel, jusqu’à l’ile Notre-Dame.
Celui-ci utiliserait le pont de la Concorde uniquement. Un tel service avait été créé pour Expo67.

Donner priorité aux stationnements externes au site.

Éliminer les stationnements Place des Pays Arabes et Place d’Afrique pour moins d’autos.

Faire du pont de la Concorde, un pont multi-fonctionnel avec aménagements spécifiques pour piétons, vélos, autos, autobus et véhicules d’urgence. En faire un tout harmonieux avec différents points de vue panoramique aménagé.

Y rendre possible le stationnement de bus et de voitures pour avoir accès à ces panoramas.

Que les voitures ne contourne plus la Place-des-Nations.

Remise en état du pont de la Concorde. Le pilier sur l’île Ste-Hélene est en fort mauvais état.

Étudier la possibilité de ré-utilisé le pont de l’Expo-Express près de La Ronde.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document