Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Les voies d'accès au mont Royal (Camillien-Houde / Remembrance)
Votre opinion en ligne

Stationnement

Il existe quatre aires de stationnement dans le parc du Mont-Royal : deux à l'ouest, à proximité du pavillon du Lac-aux-Castors, et deux à l'est, près de la maison Smith.

Que pensez-vous de l’offre actuelle en stationnement sur la montagne? Est-ce que l’on peut parler de gestion optimale des stationnements, sachant que les fins de semaine lors de beau temps, les stationnements débordent et qu’en semaine, ils sont pratiquement vides?

En ayant en tête de réduire le nombre de véhicules sur la montagne, que pensez-vous de l’idée suggérée par certains participants de rendre les stationnements situés sur le pourtour de la montagne accessibles aux utilisateurs de la montagne? Soit en améliorant la signalisation autour de ceux-ci, pour les marcheurs par exemple, ou en implantant une navette les reliant aux différents points d’intérêts et aux stationnements en périphérie?

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Jonathan Lachapelle

Les stationnements devraient se situer au bas de la montagne, le tout relié avec un service de navette. Cela permettrait d’interdire totalement l’accès de la montagne aux automobilistes.

2. Opinion présentée par Nicolas Vincent

Si nous voulons favoriser l'utilisation du parc du Mont-Royal tout en satisfaisant l'objectif avoué de la ville de réduire la situation de transit, la réflexion au niveau des stationnements est nécessaire, à moins d'un énorme investissement en transport en commun additionnel.

Tout d'abord, l'évidence: l'approche du projet-pilote ne peut être celle du futur puisqu'elle ne permet pas l'utilisation optimale des stationnements, en rendant impossible la reallocation des visiteurs d'un secteur à l'autre. Il arrive très souvent que les stationnements à l'ouest soient pleins alors que ceux à l'est, plus grands, soient à moitié vide.

Je vois deux options:

1) Instaurer un système de navettes à partir de stationnements hors site, au bas de la Montagne. Ceci étant dit, à moins qu'il existe de vastes espaces de stationnement inoccupés autour de la Montagne dont je ne connais pas l'existence, je doute qu'il s'agisse d'une solution réaliste pour remplacer une gestion optimale du stationnement dans le parc lui-même.

2) Trouver une façon de permettre l'utilisation optimale des stationnements actuels, tout en éliminant la circulation de transit. En gros, il faut rendre la circulation de transite plus "coûteuse", soit en temps ou argent. Deux options:
a) Forcer les automobilistes à emprunter un trajet lent/long pour passer d'est en ouest ou vice-versa. Puisque l'avantage en temps d'utiliser la Montagne comme chemin de transit est de toute façon faible, imposer quelques entraves auraient un impact majeur sur la circulation.
b) Imposer l'achat d'une heure de stationnement minimum à quiconque emprunte le chemin. En gros, imposer un droit d'accès pour la circulation automobile dans le Parc. Une fois arrivé au stationnement, l'usager pourrait ajouter des heures supplémentaires.

À mon avis, l'option #2 est de loin la plus réaliste et pragmatique.

3. Opinion présentée par marnie macdonald

forget it.
allow normal passage of cars east to west to east and maintain parking as it is. Don't commercialize it by having shuttles etc. And parking at edge of mountain doesn' help people like me who walk with a cane

4. Opinion présentée par Colette Pierrot

Cela pourrait desengorger. Il faudrait avoir une signalisation qui informe les usagers lorsque la capacité est pleinement utilisée. Ouvrir une voie d acces à pied par le nord et mieux signaliser tous les accès possibles.

5. Opinion présentée par ethna barry

Access for all.....Right now how do people with handicaps get to the summit.
There should be a way for them to reach the top and see the wonderful view of the city.

6. Opinion présentée par Yves Nadeau

Les stationnements situés sur le pourtour de la montagne doivent être privilégiés par opposition aux stationnements sur la montagne. Une navette les reliant aux différents points d’intérêts et aux stationnements en périphérie est une excellente idée.

7. Opinion présentée par pierre legault

Que pensez-vous de l’offre actuelle en stationnement sur la montagne? ..
Le stationnement plein les fins de semaine n'est-il pas normal ? le monde ne travaillent pas et veulent aller au parc ...je ne vois pas le problème ou ne comprend pas la question ....

Mon opinion est que les gens qui utilisent leur auto prèfèrent leur auto toute imposition ou restriction de son utilisation va en résulter une diminution des visiteurs dans ce magnifique parc, BRIMER les gens qui utilisent l'auto en pensant qu'ils vont finir par abdiquer n'est pas une solution mais une stupide IDEOLOGIE . .

8. Opinion présentée par Jean Pealy

Le Mont Royal est un site exceptionnel et la Ville devrait favoriser les visiteur en véhicules en fournissant des stationnements plus abordables pour de courtes durées ainsi que des avantages pour ceux qui y séjournent longtemps. Les stationnements n'ont pas à être aussi laids, il est aussi possible d'y incorporer des arbres, des fleurs des sièges pour attendre un rendez-vous, des coins pour autobus de groupes. Montréal est une ville de DESIGN, montrez le partout. Il existe des stationnements souterrains dans de nombreuses villes du monde et ils sont propres, supervisés, avec de la musique, des la bonne signalisation multilingue, un éclairage adéquat et à l'épreuve des intempéries et les visiteurs en sont ravis. Bien que le Maire Ferrandez rejette du revers de la main toutes propositions en ce sens, je crois que la ville a avantage à en tenir compte pour le Mont Royal, le parc Lafontaine et quelques autres sites voués à une fréquentation grandissante.

9. Opinion présentée par Louis Lamarre

Les stationnements constituent une mauvaise utilisation de cet espace naturel si rare en ville. Il faut les éliminer le plus rapidement possible ! En éliminant le transit et en ajoutant une solution de transport en commun écologique, ils deviennent inutiles de toute manière.

10. Opinion présentée par Jean-Guy Prévost

Évidemment, il y a moins de monde dans les stationnements existants durant la semaine que le week-end. C'est tout à fait normal et ça ne traduit nullement un rendement sous-optimal de ces espaces.
S'il était possible de rouler - de quelque côté de la montagne que l'on vienne - jusqu'au stationnement le plus éloigné de notre point d'entrée, cela faciliterait l'accessibilité.
Dans une telle configuration, l'impossibilité de faire un transit complet (aller au-delà du stationnement le plus éloigné serait impossible) deviendrait un moindre mal.

11. Opinion présentée par Madeleine Senosiet

Je trouve dommage que cette question élimine à prime à bord les automobilistes
Il y’a moyen de cohabiter vélo-autobus-automobiles

À mon avis il faut réduire le tarif du stationnement et non en ajouter

12. Opinion présentée par Line Bonneau

Il y a au moins un stationnement de l’ancien hôpital Royal Victoria qui donne directement accès au chemin Olmsted. Pas besoin de navette à cet endroit. C’est un stationnement qui peut être utilisé par ceux qui veulent faire du ski de fond l’hiver ou de la marche l’été et même se rendre au belvédère Camillien-Houde, en autant qu’on bonifie la signalisation du sentier s’y rendant, ou encore au belvédère Kondiaronk via le grand escalier. Cependant, les familles qui viennent pour un pique-nique ont besoin d’un stationnement au Lac-aux-Castors. Ce n’est pas réaliste de penser qu’une navette pourra les prendre avec leurs bagages (hibachi, glacières etc.) pour les amener à l’aire de pique-nique.

En plus, même si l’idée d’une navette semble séduisante, les résidents de l’avenue Ridgewood ont déjà soumis cette idée à la STM en juin 2018 pour la montée de 15 étages sur 850m que représente l’ascension de leur rue. La STM a répondu qu’une navette coûte aussi cher qu’un autobus à cause du salaire du chauffeur. Étant donné les ressources limitées de la STM et de la Ville de Montréal, je ne peux pas soutenir cette idée de navette si cela réduira l’accessibilité par bus sur les parcours déjà en place.

13. Opinion présentée par Mary Leslie

Ajouter des stationnements aux abords est, sud et ouest. Négocier du stationnement à l'hôpital Royal Victoria maintenant vide, en arrière de la station de contrôle/pompiers à l'est et au Armory militaire à l'ouest pour réduire le nombre de véhicules qui circulent sur la montagne.

14. Opinion présentée par Eric LeMoyne

C'est normal qu'il y ait peu de gens la semaine et beaucoup la fin-de-semaine. Il n'y a pas lieu de faire des correctifs.

15. Opinion présentée par Remi Alaurent

Je n'ai pas en tête l'idée de réduire le nombre de véhicules sur la montagne: certaines personnes habitant proche peuvent vouloir avoir le parc pour elles, mais quand on habite loin s'y rendre à pied est illusoire.

L'offre de stationnement est insuffisante l'été, l'idée de navettes vers les stationnements institutionnels de l'U de M et de l'Oratoire serait à envisager. Je suis totalement en désaccord de réduire le nombre d'espaces de stationnement : c'est un parc urbain, pas un sanctuaire naturel, et avec un bébé, un barbecue, un chien, une personne handicapée ou âgée c'est indispensable. L'idée de navette ne donne rien à ces clientèles. De plus, le transport en commun est bien trop cher pour un groupe ou une famille.

Le fait que les stationnements ne soient pas pleins en semaine ou par mauvais temps n'est pas une raison valable de les réduire ou les fermer. Sinon, applique la même logique aux parcs, etc..

16. Opinion présentée par Aline Manson

Ne pas réduire les stationnements actuels. Penser aux familles avec jeunes enfants, aux pique-niques et aux aînés.
Bonne idée : signalisation des stationnements aux environs (existent-ils?) et navette.

17. Opinion présentée par Benjamin Herman

Le largeur du stationnement sur le côté ouest du parc est beaucoup trop petit. Durant le project pilot, il n'y avait jamais assez d'espaces pour que je stationne mon véhicule (pendant le fin de semaine). Si cette d'autres espaces ne seront pas ajouté au stationnement ouest, je finirai par jamais allez au parc. J'habite au ouest du parc et ce n'est pas pratique de conduire jusqu'au rue Camillien-Houde (utilisant beaucoup plus d'essence et contribué plus aux émissions de CO2 en conséquence).

18. Opinion présentée par Joelle Raymond

Je crois que l'offre actuelle de stationnements est très adaptée. Il est normal que ceux-ci soient plus occupées les fin de semaines de beau temps.

Je ne vois aucun intérêt à assigner d'autres stationnement situés sur le pourtour de la montagnes au utilisateurs de la montagne, ceci enlèvera des stationnements disponibles pour les autres automobilistes. Et l'offre actuelle fonctionne parfaitement pour permettre l'accès au Parc.

19. Opinion présentée par Remo Pietravalle

Il n'y a aucune raison pour changer les stationnements au les voies d'accès au mont Royal (Camillien-Houde / Remembrance). Il a toujours bien foncionné selon moi. Chaque fois qu'on a visité la montagne on a jamais trouver de la congestion dans les aires de stationnement qui nous ont empeché de completer la visite.


Je suggère de laisser le tout comme il est prèsentement. Ca veut dire aussi que les voies d'accès au mont Royal (Camillien-Houde / Remembrance) restent ouvert pour que les vehicules peuvent traverser facilement d'un côté a l'autre. Depuis toutes les années que j'ai utilisé les voies de la montagne je n'ai jamais trouvé de la congestion. Quand j'était jeune je fesait le parcours en vélo et maintenant en voiture avec la famille. Il ne faut pas changer ce qui fonctionne bien.

20. Opinion présentée par Michel Préville

STATIONNEMENT

Selon ce que j'ai pu constater durant le projet pilote de l'été dernier, c'est que la gestion de la circulation automobile était plutôt déficiente. Plusieurs automobilistes ne savaient pas vraiment où aller, d'autres passaient outre les interdictions (et pas seulement pour aller au cimetière Mount-Royal), et certains faisaient demi-tour n'arrivant pas à s'y retrouver. Bref, une certaine improvisation, peut-être à cause d'un projet ficelé un peu rapidement, sans vraiment tenir compte des tenants et aboutissants (en fait la logique a été inversée: le projet pilote aurait dû être mené après les consultations, et non avant...).

La Ville a -t-elle fait une véritable enquête origine-destination parallèlement à la consultation? Si oui, sait-on s'il y a plus d'usagers de l'est qui vont en automobile au lac aux Castors? Il y a beaucoup moins de places de stationnement de ce côté que du côté de la maison Smith. Quoi qu'il en soit, et qu'importe la décision d'interdire ou non la circulation de transit, le réaménagement doit être fait de manière à ce que tous les stationnements soient accessibles pour tous les automobilistes, qu'importe d'où ils proviennent.

Ce qu'il faut à tout prix éviter, c'est de créer une barrière physique entre l'ouest et l'est de la ville. Tous les citoyens devraient avoir accès en tout temps à tous les stationnements, selon l'endroit de la montagne où ils souhaitent se rendre.

21. Opinion présentée par Jonathan Lachapelle

Les stationnements devraient se situer au bas de la montagne, le tout relié
avec un service de navette. Cela permettrait d’interdire totalement
l’accès de la montagne aux automobilistes.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document