Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Les voies d'accès au mont Royal (Camillien-Houde / Remembrance)
Votre opinion en ligne

Accessibilité pour tous

L'accessibilité pour tous sous-entend que toute personne, peu importe son âge, avec des amis ou en famille, quelles que soient ses capacités physiques, a la possibilité d'accéder au parc du Mont-Royal sans difficulté.

  • Quels sont les moyens d’en garantir l'accès pour tous?
  • Y a-t-il un moyen à privilégier?

Résultats

1. Opinion présentée par Jonathan Lachapelle

Un service de navette / transport en commun adapté au besoin de tous.

2. Opinion présentée par Nicolas Vincent

De par sa configuration, le coeur du parc du Mont-Royal n'est pas facilement accessible à pied ou en transport en commun, au contraire d'autres grands parcs comme Central Park. C'est particulièrement le cas pour les familles avec de jeunes enfants ou les personnes à mobilité réduite.

Puisque limiter l'accès à notre parc est inconcevable et étant donné l'objectif avoué de la ville de réduire la situation de transit, cela laisse peu d'options. J'en vois trois:

1) Augmenter de manière dramatique les options de transport en commun. Actuellement, de beaucoup de quartiers la seule option consiste en 2 ou même 3 transferts d'autobus, et au minimum 1 heure de transit.

2) Instaurer un système de navettes à partir de stationnements hors site, au bas de la Montagne.

3) Trouver une solution pour permettre l'accès en voiture à n'importe quel secteur de la Montagne, qu'importe où l'on vit, tout en éliminant/réduisant la circulation de transit. Une option serait de forcer les automobilistes à emprunter un trajet lent/long pour passer d'un secteur à l'autre. Puisque l'avantage en temps d'utiliser la Montagne comme chemin de transit est de toute façon faible, imposer quelques entraves auraient un impact majeur sur la circulation. Une autre option serait de forcer l'achat d'une heure de stationnement minimum à quiconque emprunte le chemin.

À mon avis, l'option #3 est de loin la plus réaliste et pragmatique.

3. Opinion présentée par Steve Courmanopoulos

About 1/3 of Montreal's population is over 60. While many are fully disabled and have access to special services, many more are marginally disabled, whereby the use of public transit is impossible because of the distances that must be walked. We rely on our cars to get places. You are acting as if everyone is either young or in their healthy 40's and 50's. The mountain must be FULLY accessible to all, and not just to healthy young people and fit cyclists. The "reducing accidents" issue is all "smoke"...if you closed every road where a cyclist had been killed or injured, you'd have to close the whole City!

Montreal should be accessible by all citizens, not just an elite few "hipsters" represented by the likes of like M. Ferrandez.

4. Opinion présentée par Donald Shapiro

The pilot project closure of the road over Mr Royal this past summer has severely reduced quality of life for this elderly tax paying citizen. The road was built at great expense by our parents and grandparents for the benefit of all Montrealers including those no longer hale and hearty. From its inception the road was designed not only as an alternate route from west to east and east to west, but also as a veritable mountain pass with marvelous vistas opening up of the city and surrounding environs such as it can be seen, enjoyed and appreciated as one of the finest treats on offer in our historic city. To deprive the citizenry of it these past months has felt very much like an intolerable offence: wrongheaded, provocative, unfeeling, and contemptuous. Focus on this: do not close the road over the mountain ever again!

5. Opinion présentée par Gilles Labelle

En maintenant la circulation de transit.

6. Opinion présentée par John Athanasiou

Je suis contre la décision d’interdire les voitures de traverser le Mont-Royal. La route Camelien-Houde et Rememberance doit continuer d’etre accessible complètement aux voitures pour que les gens de tous les âges mêmes les gens avec des capacités physiques limites peuvent continuer à accéder au stationnement du lac des castors pour aller au lac et aussi accéder à la cimetiere. La priorité de la route Camelien-Houde doit être les voitures. Ça ne fait pas du sens qu’un autobus peut traverser et non une voiture. Ça ne fait pas du sens aussi de devoir faire tout le tour de côte des neiges de l’autre côté des l’avenue du parc pour aller au lac des castors. Je pense que la réduction de la limite de vitesse et le respect entre les automobilistes et les cyclistes va aider à éliminer le risques des accidents. J’espere que vous prenez mon opinion et l’opinion majoritaire de la population des Montréalais en considération et laisser les voitures traverser le Mont-Royal normalement comme avant. Merci.

7. Opinion présentée par marnie macdonald

As it is!!
No problem with as it was for years and years. The road is a tiny tiny part of the entire mountain. It is important to have it open all the time. for 40 years, I go to the mountain very often. Almost always by foot, except for this year and a hip operation. I have NEVER walked on the paved road. Why should I? I can walk everywhere else. Cars should not be penalized

8. Opinion présentée par Lucette Lupien

Pour garantir l'accès pour tous, il faut aménager des voies qui font place à tous. Des voies de piétons séparées et des voies partagées entre cyclistes et automobilistes.

Il faut s'assurer que tous respectent les règlements de sécurité, soit par des moyens techniques comme des barrières entre les deux directions, soit par une surveillance accrue (du personnel et des caméras bien identifiées)

9. Opinion présentée par Adam Hart

I live across from the mountain (on cote-des-neiges) and previously used the mountain with my family (two young children and wife) on a regular basis by foot and by car. Since the mountain was blocked to cars, I was not able to access the mountain well. The road block absolutely impedes our ability to enjoy this incredible space. I can't believe the city is even considering to block it to cars. Please reopen the road permanently so that me and my family can access both sides of the mountain.

10. Opinion présentée par Yves Nadeau

Interdire complètement l'accès côté est et offrir une navette gratuite en transport collectif (incluant transport adapté) côté ouest. Aménager un stationnement du côté de l'avenue du parc.

11. Opinion présentée par Sami Antaki

Allow cars to access the mountain and go from east to west. Add bus traffic. Most elderly people will not walk up the mountain nor cycle. They will need to come by bus or car. Families will come by car or bus. We should make it easy for them to come to the mountain and then carry on their way across it to a destination on the other side.

12. Opinion présentée par pierre legault

Quels sont les moyens d’en garantir l'accès pour tous?
On l'a déja laisser la route et TOUS les stationnement accessible pour TOUS les visiteur de l'est ou de l'ouest

Y a-t-il un moyen à privilégier?
POURQUOI privilégier une classe de monde plus qu'une autre ? on est tous des êtres humain qui choisissent de vivre librement Pourquoi brimer les choix de certaines personnes ?

13. Opinion présentée par Jean-Guy Prévost

Évidemment, si les automobiles ne peuvent plus y accéder aisément - et le blocage de la voie CH limite les possibilités de stationnement (celui des Lac aux castors étant trop petit - j'ai dû rebrousser chemin plusieurs fois pour cette raison et renoncé à aller sur la montagne), l'accessibilité des personnes qui ne sont pas des sportifs ou des familles avec jeunes enfants sera très limitée.

14. Opinion présentée par Jean-Guy Prévost

Évidemment, si les automobiles ne peuvent plus y accéder aisément - et le blocage de la voie CH limite les possibilités de stationnement (celui des Lac aux castors étant trop petit - j'ai dû rebrousser chemin plusieurs fois pour cette raison et renoncé à aller sur la montagne), l'accessibilité des personnes qui ne sont pas des sportifs ou des familles avec jeunes enfants sera très limitée.

15. Opinion présentée par Wanda Bedard

On devrait permettre aux personnes de se rendre à la montagne de la façon qui leurs convienne le plus: transport en commun, auto, vélo, à pied.
On devrait penser à l'addition de stationnement à d'autres entrées du parc comme le suggère Les Amis de la Montagne. Ils ont un plan très intéressant pour l'avenir de la montagne.

16. Opinion présentée par Lise Dumont

L’autobus 11 aux 10 minutes

17. Opinion présentée par Madeleine Senosier

Refaire l asphalte et réparer les trous pour facilité de déplacement des gens à mobilité réduite même avec aide
Avoir plus de stationnement pour handicapés

18. Opinion présentée par Ghislaine POITRAS

Si le projet est pérennisé, c'est l'accessibilité pour tous qui sera compromise. Stationner à la Maison Smith rend l'accès au Lac aux Castors plus difficile pour les personnes âgées, pour celles qui ont des problèmes de mobilité et pour ceux qui ont beaucoup de choses à transporter pour pique-niquer. Le recours aux navettes serait lui aussi problématique pour les pique-niqueurs et imposerait des contraintes pénibles pour beaucoup d'usagers, ce qui les fera renoncer à cette destination.

19. Opinion présentée par DOMINIQUE ROBERGE

Pour être un bon chauffeur, il faut avoir été cycliste et pour être un bon cycliste, il faut avoir été dans la position d'un chauffeur.
Si chacun pouvait laisser vivre l'autre, cela garantirait la sécurité pour tous.
On doit réduire la vitesse des véhicules routiers ainsi que des vélos qui descendent à folle allure et tenter de coexister sur une route qui ne demande qu'à inviter les gens à se rapprocher de la nature.

Les familles qui n'ont pas d'espaces verts à la maison doivent se sentir bienvenus sur les sentiers de la montagne. Le stationnement doit aussi être accessible aux familles qui viennent pique-niquer, patiner, glisser.

20. Opinion présentée par Elizabeth Elbourne

I think that having a clear through road, and enabling people to choose which parking lot and which part of the mountain they wish to access at particular times, will assist people with disabilities. I have occasionally limited mobility and often can't walk far, although pain levels are unpredictable. I used to be an athlete and frequently trained on the mountain but for the past few years have had significant knee problems, including severe arthritis, in the aftermath of previous injuries. I can't always tell how long I can walk for; I try to be as active as possible and I love the mountain, but sometimes I need to stop because of pain or muscle spasms. It is important for me, usually coming from the west, to be able to park (or take a taxi) as near as possible to the area I am visiting; for example, I really appreciate being able to park in the lot closest to the lookout when visiting with my family if I want to maximize my time on the lookout or on the path around the cross, and I want to be able to get back by a short route if I find I can't continue easily. If pain precludes me from walking altogether, it is meaningful for me to be able to drive across the mountain and at least in that sense to see a beloved old friend. I also appreciate being able to stop off at the chalet for a hot chocolate with my kids skating; if we are coming from the east (where my eldest daughter lives) I want to be able to access the parking lot by Beaver Lake. I hope that surgery will eventually resolve some of my own personal mobility problems, but the experience has certainly opened my eyes to issues for people who are not totally disabled but do need assistance sometimes, presumably including many elderly people. The project of closing the road to through traffic favours the most fit (such as cyclists in training) at the expense of the least able and the elderly, and it severely reduces the flexibility which is helpful to people with mobility issues. I would add that some disabled or elderly visitors may wish to be to visit bits of the mountain on different sides of the barrier but drive (or be driven) between them. Buses are a good way to provide access, but they aren't a substitute for a flexible through road. The project needs to take into account that getting to the bus in the first place can also take time and physical effort that a person might prefer to expend on the mountain itself, and that accessing buses can be particularly hard in winter for the elderly. On a very different note, I wonder about providing walking sticks at the chalets, or perhaps having them available for sale? I say all this as a frustrated active person who would like to be more active! Basically, I am guessing there are a fair number of people in my position who don't fit neatly into "active" or "disabled". The pilot project is predicated on that distinction, and it is problematic. Thank you!

21. Opinion présentée par Line Bonneau

L’enjeu d’accessibilité va au-delà de ce que vous avez énoncé et inclut l’accessibilité tous en même temps pour contrer l’idée de la montagne “à temps partagé”. Je m’élève contre la monopolisation de quelque partie de la montagne pour un groupe particulier pour quelque période que ce soit. Des exemples. D’abord avec le consentement des autorités: Cyclovia qui ferme tout un côté du chemin CH pendant six matinées en 2018 avec des conséquences pour l’accès à la montagne par bus (la navette n’est arrivée qu’en août) et sur les retards sur les lignes 11 et 711. Ensuite à cause d’un comportement illégal ou manquant de courtoisie. Les cyclistes sur le chemin Olmsted ou la boucle du sommet (incluant les vélomoteurs électriques) se déplaçant à vive allure et criant aux piétons de se déporter pour les laisser passer ou allant juste trop vite pour un endroit où les piétons, incluant les jeunes enfants, ne devraient pas s’inquiéter pour leur sécurité.

Il n’y a pas lieu d’accéder aux zones boisées hors sentier pour les piétons ou aux sentiers pour les cyclistes. La protection des zones boisées doit avoir préséance sur leur accessibilité.

22. Opinion présentée par Jose Antonio Martinez Di Bona

Dans le cadre des consultations publiques, la Ville a indiqué que le projet pilote servait a explorer les aspects positifs et négatifs des restrictions d’accès à la route. La Ville dit avoir développée un grille d’analyse pour évaluer les différents impacts. Ce qui ressort des réponses de la Ville données lors des consultations publiques, cependant, est que la Ville évalue les impacts selon des objectifs prédéterminés, dont le plus important semble être la réduction de l’utilisation de l’automobile et le changement des comportements à long terme en ce sens. Ainsi, la Ville considère un succès qu’une interdiction de trafic de transit ait réduit le trafic de transit de 98% et que les inconvénients et restrictions créés par ce projet aient réduit le volume de trafic sur la route. Cette mesure de succès selon un objectif prédéterminé fausse l’appréciation de l’analyse des avantages et désavantages du projet. D’abord il est évident qu’une prohibition (et l’empêchement physique) de transit réduira le transit. Il était inutile de payer une firme de génie se spécialisant en circulation pour faire ce constat. De plus, l’on pourrait tout aussi bien considérer négativement une diminution de l’utilisation de la route, car cela diminue son utilité pour les citoyens et compromet sa vocation de rendre possible et de faciliter le déplacement en ville. Le but d’une mesure imposée par une autorité publique devrait toujours être le plus grand bien des citoyens, en leur causant le moindre mal. L’essence du contrat social, qui seul légitime l’utilisation du pouvoir public dans une société libre et démocratique, est de chercher le bien commun et de défendre l’intérêt public. Une mesure imposée doit donc viser à favoriser l’atteinte des intérêts des citoyens et à leur procurer des avantages, non pas à leur causer préjudice ou nuire à leurs intérêts légitimes. Bien qu’il soit admis de pouvoir réprimer un mal par la dissuasion, l’on ne saurait user de la dissuasion par des contraintes préjudiciables pour réprimer des comportements permissibles et admissibles dans l’exercice de la liberté de chacun. Ce qui ressort du projet pilote, selon les voix qui se sont exprimées lors des consultations publiques, est que le projet déborde de désavantages pour les citoyens, en ne leur procurant aucun avantage appréciable. L’Office aura répertorié d’innombrables doléances des citoyens, dont la liste suivante n’est qu’une sélection limitée d’exemples : la diminution de l’utilité de la route selon sa vocation de permettre et faciliter les déplacements, l’atteinte à la jouissance du parc et de sa route panoramique pour les citoyens qui dérivent une appréciation en y transitant, la complication des déplacements pour ceux qui vont de l’est vers l’ouest ou vice-versa, l’entrave à la libre circulation en multipliant le temps et les inconvénients par des trajets plus longs, l’augmentation de la pollution et de l’achalandage dans les quartiers résidentiels, la diminution d’accès au parc et de son utilisation (et donc la diminution de l’appréciation et de la jouissance d’un richesse naturelle inestimable en milieu urbain), la diminution d’accès aux cimetières (affectant ceux en deuil lors de la visite ou des funérailles des proches), la prolifération de manœuvres dangereuses, dont les « U-Turns » (qui ne sont d’ailleurs pas effectués par ceux qui utilisent la route dans un but de transit vers l’autre côté), ainsi que des conflits entre les vélos et les passagers du transport en commun, mois de sécurité pour les piétons (qui s’aventurent sur la route, laquelle n’est pas conçue pour leur usage), parmi bien d’autres inconvénients et ennuis, menant à de la frustration

23. Opinion présentée par Eric LeMoyne

Les voitures, le transport en commun avec transport adapté.

24. Opinion présentée par Aline Manson

Bien baliser les chemins, avoir des chemins de difficultés variées, limiter la vitesse des véhicules et des vélos, réserver des chemins aux vélos, installer plus de bancs pour les pauses pendant la marche

Veiller à la tranquillité du parc: interdire la musique sans écouteurs

25. Opinion présentée par Barbara Goode

Access for everyone is a vital component of any municipal plan to maintain and sustain precious elements of a city such as parks or local landmarks such as the mountain. The current approach being taken by the administration is disturbing because it severely limits access to those of us who have limited mobility and are not cyclists! The administration's longer term approach must be more balanced and must put more weight on the needs of citizens that are no longer young or who are dealing with mobility issues, illness or the trauma of losing loved ones and who need or want to access the cemeteries.

As a minimal approach, there must be improved access to public transit over the mountain that provides opportunities to get on and off at various points or to be delivered to the main buildings of the cemeteries.

26. Opinion présentée par Barbara Goode

Access for everyone is a vital component of any municipal plan to maintain and sustain precious elements of a city such as parks or local landmarks such as the mountain. The current approach being taken by the administration is disturbing because it severely limits access to those of us who have limited mobility and are not cyclists! The administration's longer term approach must be more balanced and must put more weight on the needs of citizens that are no longer young or who are dealing with mobility issues, illness or the trauma of losing loved ones and who need or want to access the cemeteries.

As a minimal approach, there must be improved access to public transit over the mountain that provides opportunities to get on and off at various points or to be delivered to the main buildings of the cemeteries.

27. Opinion présentée par Pam McEntee

I think the pilot project failed. You let down all of the general public who need full access using cars or public transit or bycicles. For the elderly especially and those needing a green tour or view it was very difficult.

28. Opinion présentée par Patricia Chiricosta

Pour moi, l'idée de "l'accès pour tous" repose sur la possibilité de pouvoir accéder au Mont-Royal en utilisant le transport que chaque personne souhaite utiliser. Il est important que ce soit sécuritaire pour tous: ceux qui se rendent à pied, en vélo, en transport en commun ou en voiture.
Pour moi, le moyen que je privilège est de me rendre en voiture. Je ne pense pas que je devrais avoir à justifier ce choix. De plus, je crois sincèrement qu'il est possible que les piétons, les vélos, les voitures et les autobus partagent cette voie en sécurité comme ils le font depuis des années.

29. Opinion présentée par Agnès Renoux

Les transports en commun fréquents et qui rejoignent les stations de métro et/ou un stationnement incitatif (pour handicapés ou personnes âgées par exemple) sont un moyen efficace de garantir l'accès pour tous. Il faut prévoir la possibilité d'accéder en chaise roulante ou de pouvoir transporter du matériel encombrant (poussettes).

30. Opinion présentée par Eric Fafard

L ‘accessibilité à tous sous entend de choisir sa méthode de transport.
C’est certain que la réponse est le transport en commun excepté que l’offre n’y est pas.
J’imagine le résultat du sondage ou la ville va dire que la conclusion est de favoriser le transport en commun alors on va couper la circulation de transit et couper le stationnement et on va rajouter un autobus pour traverser la montagne et dire à tous le monde que c’est règlé.La solution cheap.
A moins de me tromper, je ne peux pas prendre le métro et l’autobus avec mes 2 chiens.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document