Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Secteur des Faubourgs
Votre opinion en ligne

D'autres opinions?

Avez-vous une autre préoccupation ou un autre souhait pour l’avenir du secteur des Faubourgs dont vous aimeriez faire part à la commission? Et pourquoi?

S.V.P., donnez une réponse la plus précise et détaillée possible.

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Dominique McNeely


À mon avis il faudrait tenir compte de l’ambiance sonore que créeront les nouveaux bâtiments dans le secteur des Faubourgs. Les systèmes des ventilation mécaniques peuvent créer beaucoup de bruit.

Je vous soumets mon expérience à ce sujet : un nouvel immeuble construit récemment près de chez nous inonde notre petite rue résidentielle d’un bruit de turbines permanent. Ce bruit est encore plus présent l’été lorsque l’immeuble est climatisé, et celui-ci noie les autres bruits ambiants. Selon mes mesures (comparaison du niveau de décibels dans les rues résidentielles comparables adjacentes à la nôtre), cet immeuble ajoute en quasi-permanence une couche d’environ 5 décibels de bruit à notre rue. Je retiens de mes échanges avec les inspecteurs de l’Arrondissement Ville-Marie que le bruit de ventilation mécanique de cet immeuble s'approche de la limite mais ne dépasse pas les normes permises. Oui, comme ces derniers me l’ont dit, un promoteur est dans « son plein droit » de construire des immeubles dont les systèmes de ventilation inondent ses voisins d’un bruit permanent. On m'a proposé de créer d'autres bruits chez moi, par exemple avec un carillon à vent ou une petite fontaine, pour masquer le bruit de turbines. Je trouve illogique, inéquitable, voire même malsain, de devoir essayer de diminuer le désagrément du bruit causé par un voisin... en ajoutant d'autres bruits chez moi.

Est-il possible de planifier l'avenir des Faubourgs avec le souci d'ériger des immeubles dont les systèmes de ventilation ne dégraderont pas davantage l’ambiance sonore de nos quartiers? La science, le génie, l’architecture, (l’argent?) peuvent-ils nous offrir des solutions?

2. Opinion présentée par Pierre Alvarez

J'ai deux sujets qui me tiennent à cœur, c'est le recouvrement de l'autoroute Ville Marie qui coupe horriblement en 2 notre quartier. L'autre il s'agit de l'aménagement d'un jardin communautaire pour pouvoir nous approche de la nature !... Ou c'est trop rêver ?

3. Opinion présentée par Denis Larose

On constate un sérieux retard dans l’enfouissemement du réseau de distribution d’Hydro-Québec à Montréal par rapport à Toronto. Je suis propriétaire sur la rue Wolfe près de Robin. L’asphalte de la rue y a été refait et les conducteurs aériens ont été remplacés récemment. Il me semble que l’occasion était idéale pour enfouir le tout. Au lieu de cela, des poteaux monstres ont été installés bêtement en plein milieu des trottoirs ! En plus de gâcher le paysage, ceux-ci entravent le déneigement et l’épandage d’abrasifs. Ainsi, à chaque hiver on se retrouve à marcher dans d’étroits sentiers qui zigzaguent entre les poteaux comme au tout début de la colonie ! L’accélération de l’enfouissement du réseau de distribution était d’ailleurs une des premières recommandations du rapport Nicolet suite au verglas de 1998. Il me semble que ce serait l’occasion de réactualiser le tout ! Donc, avant d’investir dans de coûteux projets de mobilier urbain et de rues piétonnes, enlevez moi ces horreurs svp.

4. Opinion présentée par Jocelyne Cantara Desjardins

Bonjour,

Je demeure sur l'avenue de Lorimier, entre de Rouen et Sherbrooke, depuis 38 ans, à la limite du secteur.

Comme mentionné dans ma communication récente avec Mme Sophie Mauzerolle, Conseillère de ville, district de Sainte-Marie, je souhaiterais voir plus de beauté sur cette avenue qui accueille les gens venant à Montréal par le pont Jacques-Cartier arrivent à Montréal.

La propreté des résidents laisse à désirer (poubelles et sacs de collecte sélective et meubles et détritus de toutes sortes en tout temps de la semaine ...) et des actions concrètes devraient être faites pour améliorer notre accueil.

Ce que la Ville peut faire, de son côté, est d'ajouter plantes, fleurs et vivaces, tant autour des nombreux arbres qui bordent cette avenue, que dans des bacs esthétiques ou aménagement paysager ... comme la rue Ontario, à l'est en bénéficie depuis environ 2 ans. C'est bien beau un bac rond et jaune de fleurs au coin nord-est sur Ontario /de Lorimier ... mais franchement pas assez!

L'an passé on Écoquartier Sainte-Marie offrait quelques vivaces aux résidents qui voulaient adopter un carré d'arbre. J'ai participé à ce projet mais les racines d'arbres étant tellement denses que je ne crois pas que ces plantes revivront avec le printemps. Il faudrait vraiment voir avec votre équipe d'horticulteurs spécialistes.

Je suis consciente que ceci ne concerne qu'un très petit aspect de la question du futur des Faubourgs .. mais c'est quelque chose qui devrait pouvoir être amélioré sans trop grand budget.

Merci pour votre écoute.

Jocelyne Cantara Desjardins

5. Opinion présentée par SIMON FRANCOEUR

Bonjour,

En plus des inévitables questions relatives au logement (beaucoup beaucoup plus de logements abordables pour familles), à la circulation automobile (qu'il urge de dompter), au transport actif (qui devrait être une propriété), aux ateliers d'artistes (qu'on doit absolument soustraire du marché immobilier), au verdissement (qu'il faut démultiplier exponentiellement), voici quelques revendications moins abordées mais qui augmenteraient notablement la qualité de vie du quartier.

- pollution lumineuse: il faut se doter d'une réglementation et l'appliquer, puis démanteler les systèmes d'éclairage aussi puissants que nuisibles qui éclairent à des blocs à la ronde, tels que ceux du Lafleur ou de la Sûreté du Québec

- panneaux d'affichage de type «billboards» : doivent tous être interdits et démantelés, comme cela se fait dans de très nombreuses juridictions civilisées. Ils sont laids, ils polluent avec leur lumière pointée vers le ciel et envoient aux gens du quartier un message extrêmement dévalorisant du genre «ha oui bof il y a vraiment un milieu de vie sous les autoroutes?»

- piscine extérieure : ce serait bien qu'il y en ait UNE dans le quartier ; parc des Faubourgs?

- terrain vacant à l'est du pont : l'endroit rêvé pour un grand parc où tenir de grands événements culturels avec vue sur le pont à couper le souffle. Droit de péremption doit servir la collectivité et on manque d'endroits adéquats pour accueillir de grands événements culturels dans le secteur.

- îlots de chaleur : il est temps de corriger les erreurs du passé parfois tout récent et revoir la réglementation sur l'implantation. Des ruelles-stationnement pour condos, ça suffit. Et les interminables surfaces 100% minérales telles que les stationnements du Lafleur, de JTI-Macdonald, des Mormons ou de la SQ, elles doivent au minimum être réaménagées avec des arbres, en attendant de servir un usage plus noble - logement abordable?

Merci et bonne consultation à tout le monde.

6. Opinion présentée par François Dandurand

Propositions d'aménagement aux abords du pont Jacques-Cartier :

● Construction d'une ou deux passerelle(s) (d'au moins 3,5 m de largeur pour celle à usage partagé entre piétonNEs et cyclistes) pour permettre la mobilité active nord-sud, qui enjamberait prioritairement le côté ouest des bretelles du pont, avec rampes de part et d'autre, afin d'augmenter la convivialité de la traversée et des activités dans la partie sud du parc des Faubourgs (comparativement aux coûteux tunnels proposés sous des bretelles surélevées);

● Construction d'un ascenseur panoramique d'accès à la piste multifonctionnelle du pont situé aux abords de la station de pompage Craig, afin de favoriser la mobilité active, l'accessibilité universelle inter-rives, et particulièrement l'accès au fleuve via les berges de l'île Ste-Hélène.

7. Opinion présentée par Jocelyn Boucher

le secteur Sainte-Marie doit faire parti du centre-ville, de ville-Marie. pour l'instant il y a un mur psychologique entre ce secteur et le reste de ville-Marie à cause du mur du pont et du terrain abandonné sur de Lorimier. c'est un no man's land qui n'est pas le centre-ville et qui n'est pas Hochelaga sans oublié de secteur au nord de Ontario qui n'est pas relié au reste de la ville entre de Lorimier et Papineau. si au moins les piétons pouvaient se rendre au métro Papineau sans risquer de se faire tuer en traversant l'entrée du pont

8. Opinion présentée par Guillaume Gagné

Le traffic en direction du Pont Jacques-Cartier pose problème. Un accès distincts devrait être construit pour détourner le traffic à l'extérieur du centre du quartier des Faubourgs.

Par ailleurs, le traffic sur Maisonneuve, Ontario et Sherbrooke pendant les feux d'artifices est insupportable. On met plus d'une heure entre Guy et De Lorimier. Les rues Viger, René-Lévesque, Notre-Dame et l'autoroute Ville-Marie doivent restées en grande partie ouvertes pendant les feux d'artifices. Des aménagements pour contenir et orienter la foule hors des emprises de la route doivent être prévus à gros budgets.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document