Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Secteur des Faubourgs
Votre opinion en ligne

Activités commerciales

Dans Centre-Sud, les commerces se trouvent principalement le long des rues Sainte-Catherine, Ontario, et dans une moindre mesure sur le boulevard De Maisonneuve et la rue Amherst. La rue Sainte-Catherine est la rue commerciale la plus fréquentée du secteur. Elle est associée à l’identité du Village et est un attrait touristique important, surtout en été lorsqu’elle est piétonne. On y trouve, entre autres, de nombreux restaurants, bars, cafés-terrasses et des animations variées, mais plusieurs commerces de proximité ont disparu au cours des dernières années.

De son côté, la rue Ontario se caractérise surtout par une offre de commerces de proximité pour les achats du quotidien. Elle supporte également une circulation de transit due à la présence du pont Jacques-Cartier qui génère des nuisances.

Dans les futurs milieux de vie, il a été annoncé que les promoteurs et propriétaires des sites de la brasserie Molson, de Radio-Canada et des Portes Sainte-Marie souhaitent intégrer des activités commerciales à leurs projets. De plus, le projet prévu sur l’ancien hôtel-gare Viger, situé à la limite du secteur des Faubourgs, comprendrait également des commerces au rez-de-chaussée, dont un marché d’alimentation.

Quelques questions pour guider votre réflexion :

  • Quelles rues commerciales fréquentez-vous? Répondent-elles à vos besoins? Quels sont les commerces manquants et où devraient-ils être situés?
  • Dans un contexte où différents projets de développement prévoient des commerces, quels commerces permettraient de compléter l’offre de biens et de services dans les futurs milieux de vie?
  • Après 10 ans de piétonisation estivale de la rue Sainte‐Catherine, l’heure est au bilan. Quel avenir souhaitez-vous pour la rue Sainte-Catherine (commerces, tourisme, animations, installations, événements, etc.)? Qu’est-ce que vous aimez de la rue Sainte-Catherine et qu’est-ce que vous n’aimez pas?

S.V.P., donnez une réponse la plus précise et détaillée possible.

 

 

Résultats

Voici toutes les contributions reçues dans le cadre de ce questionnaire.

Veuillez noter que nous avons conservé les textes originaux sans procéder à aucune modification ou correction dans les limites de la netiquette de l'Office.

1. Opinion présentée par Jane Lalonde Fiorentino

Je frequente Ste Catherine a l'ouest de St Andre jusqu'a Atwater pour magaziner,pour Cartier des Spectacles,pour les evennements a Parc Emilie Gamelin.
Les trottoirs doivent etre elargit pour notre bien etre. Ils manquent des arbres et des fleurs .
Les peux de fois que Je vais a l'est de St Andre Je me sens pas secure,il y a beaucoups de droguers.
Je trouve que le complexe Desjardins a besoin d'un rafraichissement au Food Court.
Ils y a tellement de touristes qui passe par ce centre d'achat.
Ils nous manquent un Marcher attrayant comme Atwater ou Jean Talon ou les gens se reunissent pour un cafe ou diner pendant qu'ils font leur epicerie,une place acceuillante,et chaleureux ca nous prends absolument une
dans notre coins.
Salons de coiffure,pharmacies,Clinique,nettoyeurs,banque,boulangerie,patisserie,sauccissier,boucher,etc.
On ne trouve pas ca dans notre coin. (St.Andre et Porte de Quebec)

Ils nous manquent un cinema pour les films

2. Opinion présentée par Diana Hor

1. Je fréquente principalement la rue Ontario. Il manque une poissonnerie accessible à pieds (et non seulement La Mer qui nécessite 20min de marche aller depuis la rue ontario). il manque des magasins de vetements, il manque un marché à ciel ouvert, il manque une épicerie en vrac. Il manque une librairie. Il manque des variétés de restaurants, il manque un diner 24h24h.

2. Un marché public avec des producteurs locaux québecois

3. J'y aime l'activité nocture securitaire, gay ou pas gay.

3. Opinion présentée par annick koller

Marché public Porte Ste Marie.

Besoins : Le terrain situé dans le quadilatère steCatherine/René Lévêque/Delorimier/Parthenais est un vaste espace qui offre non seulement une vue magnifique sur le Pont mais conduit au fleuve. Ce terrain fracture le quartier gay et Ste Marie . Un projet durable comme un grand marché public de fruits, viande et légumes locaux et abordables pourrait être un projet fédérateur pour ces deux quartiers où les supermarchés pratiquent des prix absolument prohibitifs sur des produits bien souvent importés.

Viabilité économique du projet: La proximité des la rue Notredame, les milliers de travailleurs externes qui convergent tous les jours dans notre quartier offrent une clientèle sûre et régulière. Si on ajoute un accès au métro Papineau on multiplie le potentiel commercial du marché.

Réserves: En aucun cas cet espace ne doit être envahi par des alignements de tours à condos. Il devrait plutôt servir les habitants et les milliers de travilleurs du quartier. Actuellement la population craint une flambée des prix et des conséquances comparables à celles de Griffintown: pas d'écoles, pas de parcs, pas de services. Les collectivités de centre-sud , du village gay, de Ste Marie craigent que des projets de condos contribuent à la destruction et d'un tissu social homogène mais déjà attaqué de toutes parts (projet Cité Lumière)

Le Village "Pied du courant" qui est actuellement le seul lieu rencontre culturel qui fédère non seulement les habitants des deux quartiers, mais on croise de manière suprenante résidents, retraités, voisins, familles, branchés, employés , artistes et touristes. Un lien physique et sécuritaire (passerelle)qui intégrerait ce lieuavec le Marché pourrait être envisagé.



Architecturalement : Quoi de plus beau qu'un marché pour valoriser notre pont ?

Cette ensemble Marché/ Pied du courant qui allierait culture, nourriture et vie de quartier pourrait s'appeler "Village Ste_marie" histoire de ressouder le lien qui n'existe plus entre le Village Gai et Ste-Marie.

4. Opinion présentée par Luc Girard

Depuis mon arrivée dans le Village en 1991, il y a eu une régression incroyable et triste des commerces actifs entre Amherst et Papineau; quand la rue est piétonne l'été, ça me gêne de voir autant de locaux vides et À louer. Il y a tellement de touristes qui y passe, et on dirait une ville après une attaque nucléaire. Certains commerçants m'ont dit que les proprios demandent des loyers de fous et qu'ils sont obligés de déménager ou de fermer. Cela n'a pas de sens et ça se voit facilement lorsqu'on marche sur la rue, désolante à souhait.
Il est vrai que le Village a beaucoup changé, il n'est plus autant "gay" qu'il l'était au départ. Beaucoup ont fuit l'endroit à cause de la ghettoïsation et de la flambée des prix. La population change, mais le reste ne suit pas.
Quel est l'intérêt de ces proprios de laisser à l'abandon autant de locaux dans une zone payante? Je n'y comprends rien.
Désolant.
Pour Molson etc, il n'y a aucun intérêt pour les résidents à marcher aussi loin, déjà que cet endroit est aussi laid à souhait, et dangereux à traverser. Oubliez ça.
Ils vont faire des condos pour les riches avec une mini-ville en-dessous. Personne ne sortira de cette trappe à souris.

5. Opinion présentée par Clemence Fuzeau

Bonjour
Il y a une grande inquiétude quant au projet de revitalisation de la tour de Radio Canada. Le projet du quartier des lumières est pour de nombreuses personnes un non sens dans le centre sud. Certains déplorent l’idée qu’il devienne l’extension du centre ville à l’image de Griffintown. Et il ne semble pas que les valeurs, la vie et les gens de ce quartier soient pris en compte dans ce projet.
De plus, un projet sur les bases de développement durable insistent ils a plusieurs reprises sur leur site internet ... donc un bâtiment LEED? un toit vert? De l’eau récupéree et recyclée pour toutes les salles de bains? Des murs végétaux? Je crois que la ville devrait être très stricte quant à la création de nouveaux bâtiments et exigée de réelles pratiques de développement durable pour tous les projets de développement.
Enfin, personnellement je me demande - un centre commercial? Je viens de passer les dernières années à travailler pour la revitalisation du boulevard monk dans le sud ouest, boulevard qui a perdu toute sa clientèle avec l’apparition du Centre Angrignon. Je suis très inquiète quant à la survie et développement de la rue sainte Catherine et ses abords de ce côté là de la ville.
Merci de votre attention
Clémence

6. Opinion présentée par Nada Atmeh

La piétonnisation de la rue Ste Catherine ajoute une touche de gaieté au quartier. Je trouve cependant que dès qu'on dépasse le pont ;l'aménagement fait qu'on ne se sent pas en sécurité surtout la nuit. Je suggère donc d'encourager la création de cafés et de planter des arbres tout au long de la rue jusquà la rue Iberville. Aussi potentiellement crééer des murales qui entourent les terrains en friche pour ajouter un peu de beauté au secteur qui ressemble plus à un secteur industriel qu'à une zone d'habitation

7. Opinion présentée par anick koller

Le centre-sud n'a pas de marché public . Le terrain vague portes Ste marie pourait recréer un lien fort entre le Village et Ste-Marie. La proximité du pont Jacques-cartier serait un atout pour les livraisons des agriculteurs de Montérégie et de la Rive-sud.

8. Opinion présentée par Christian Curadeau

Garder la rue St Catherine piétonne et festive rendre le rue ontario à l’image de la rue mont Royal sur le plateau ex: café commerce : boulangerie boucherie et autre ...petit bar resto

Utiliser la rue piétonne pour faire des activités comme kiosque pour artistes j’aime qu’il y ait quelque chose à voir ou visiter sur et Catherine
Merci

9. Opinion présentée par Florian BOISSIN

Bonjour,
Je vois la rue Saint Catherine comme une artère vivante, à taille humaine, où les piétons ont prédominance et la circulation réduite et régulée par des stop, une limitation de vitesse spéciale.
Je pense ainsi qu'il faut donner pouvoir aux piétons et cyclistes, pas seulement l'été mais aussi l'hiver, notamment avec une seule voie de circulation, une piste cyclable, des trottoirs plus grands et plus de végétation.
Il est d'autant plus important de réaliser ce projet, que la fréquentation de cette rue va augmenter, notamment avec les nouveaux futurs habitants souhaitant se rendre au métro beaudry ou berri ou papineau; il est aussi question de la sécurité de tous.
Je pense aussi qu'il faudrait diversifier l'offre de restaurants et bars, et essayer d'amener davantage de commerces de proximité comme épicerie fine, boulangerie, cafés.
Merci

10. Opinion présentée par Menzies David

La rue Ste-Catherine entre Berri et Papineau est extrêmement laide et désagréable. Très peu a été fait pour encourager les entreprises à investir. Le paysage de rue est moche, malgré le fait que cette zone présente de nombreuses caractéristiques. La rue pourrait être un joyau du renouveau urbain, mais elle a besoin d’aide. Merci.

11. Opinion présentée par Jocelyn Boucher

Il y avait un superbe projet au Quai de Lorimier, commerces, divertissement, condo, maison, logements qui aurait donné beaucoup de vie au quartier à l'entrée de la ville, au pied du pont et à deux pas du métro. Il n'y a pas de commerces, boutiques importants dans le secteur. On doit toujours aller au centre-ville et personnellement je vais sur la rive-sud. Si un projet semblable renaissait, au lieu de gens de Montréal comme moi qui va magasiner sur la rive-sud, ça aurait l'effet contraire d'amener les gens de la rive sud chez nous. Avec le nouveau théâtre qui va ouvrir dans l'ancienne église St-Vincent-de-Paul, le secteur renaitrait s'il y avait en plus ce projet type «Quai de Lorimier» ça créerait des emplois nombreux dans le secteur. Pour le village, en étant piéton l'été, les boutiques ont fermées, seul les restaurants survivent. les commerces et restos ferment car le prix des loyers est trop cher. et les propriétaires n'ont aucun problème avec des locaux vides. s'il y avait des mesures de pénalité pour les locaux vides, peut-être que les propriétaires laisserait leur loyer à meilleur prix et du coup, le quartier serait plus vivant et moins abandonné. ça ne fait pas accueillant des locaux et immeubles vides.

12. Opinion présentée par Guillaume Sillon

Bonjour,
La piétonisation de la rue Ste-Catherine est un vrai succès pour moi!

Une offre de commerces qui manque dans le quartier est l'offre de commerce de nourriture en vrac, et de commerces qui favorisent le zéro déchet. Pour répondre à mes besoins, je dois présentement aller dans des commerces de la rue Ontario, proches du métro Joliette. Je crois que de nombreux résidants du secteur apprécieraient d'avoir cette offre de commerces plus proches de chez eux.
Merci.

13. Opinion présentée par Christian Curadeau

St Catherine devrais rester piétonne les boules rose devrait s’être l’emblème de lu rue pour ne pas oublier sont historiques la rue devrait être festive axée sur la diversité des gens des commerce et toujours en mouvement durant l’et Il devrait y avoir des kiosque de tout sorte et avoir une image artistique

La rue ontario devrait ressembler à la rue mont Royal

14. Opinion présentée par Gabriel Tremblay

Un majeur problème sur la rue Sainte-Catherine est la grande quantité de locaux fermés, abandonnés ou en très mauvais état. Il faudrait qu'il y ait un ravitaillement à ce niveau et une préservation adéquate des lieux qui restent inoccupés. Les devantures sont à l'abandon, la peinture écaillée, les entrées sales, vandalisées.

On gagnerait à avoir une proposition plus diverse de commerces, en veillant à ce que ceux-ci soit autant intéressants pour les touristes que pour les habitants du quartier. Il faudrait idéalement favoriser les PME plutôt que grandes chaines multinationales.

Voici quelques idées de commerces qui pourraient être utiles aux habitants que l'on ne retrouve pas sur la rue, ni sur Maisonneuve : une quincaillerie, magasin de plantes, boucherie, boulangerie/patisserie, boutique de vêtements seconde main, boutique de livres seconde main, librairie, articles de cuisine ou décoration, magasin de réparation pour vélo, magasin de chaussures.

Les boutiques de vêtements pourraient être plus variées en ciblant un publique plus large. Le village gai semble cibler uniquement les hommes gai, mais gagnerait à être plus inclusif envers les femmes, touristes et alliés du mouvement LGBT, qui constituent également une grande partie de son achalandage.

Il y a présentement une grande quantité de restaurants de type "fast-food", mais peu d'options de nourriture saine à prix raisonnable.

D'autres espaces publics sans vocation commerciales pourraient être mis en place : galleries d'art, expositions temporaires, lieux interactifs ou informatifs relatifs à l'histoire de la ville.

15. Opinion présentée par Guillaume Gagné

Il manque toujours des boulangeries abordables et de qualité, de même que des restaurants de plats chauds à emporter (hors franchises MTY) qui nous évite de faire à manger. Les restaurants de sushi sont une nuisance à éviter.

La distance importante entre deux rues commerciales est un facteur qui réduit l'attractivité d'un lieu de résidence. Des commerces devraient être implantés dans les rues transversales pour assurer un «chemin commercial» reliant la rue Ste-Catherine au nouveau pôle commercial qui sera créé dans le secteur des Faubourgs.

Vous aimeriez faire une contribution de plus de 250 mots ? Faites-nous parvenir un document !

Envoyer un document