Catherine Chauvin

Catherine Chauvin

Catherine Chauvin est membre de l’ordre des ingénieurs du Québec et détient un baccalauréat en génie physique de l'École Polytechnique ainsi qu'une maîtrise en sciences appliquées de l'Université de Montréal. Entre 1982 et 1988, Catherine Chauvin a participé à divers projets de recherche et de développement en milieu universitaire ainsi qu’en entreprises de technologies de pointe. Depuis 1989, Catherine Chauvin œuvre dans les domaines de l’environnement et de l’ingénierie et a développé une large expérience en gestion de projet ainsi qu’en consultation et en affaires publiques. Entre 1989 et 1997, Catherine Chauvin a dirigé plusieurs projets au sein de firmes de consultants et de génie-conseil portant notamment sur la réhabilitation de terrains contaminés, le contrôle de la qualité de l’air, le suivi du milieu aquatique et le traitement de matières dangereuses. Catherine Chauvin a siégé comme conseillère municipale au conseil de Ville de Verdun, entre 1997 et 2001, et possède une connaissance pratique en gestion des affaires municipales. Elle a contribué notamment aux travaux de comités portant sur la révision du plan et des règlements d'urbanisme, sur la gestion de la voirie et de la circulation locale, sur le suivi de projets de développement domiciliaire et sur la protection des habitats naturels. Entre 1990 et 2007 Catherine Chauvin a procédé à l'examen d’une dizaine de grands projets industriels dans différentes régions du Québec, en tant que commissaire additionnelle au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement du Québec (BAPE). En 1998-1999, elle a collaboré aux travaux de la Commission scientifique et technique sur la tempête de verglas de janvier 1998 et a déposé un rapport sectoriel sur les avantages et inconvénients liés au développement de réseaux électriques souterrains en milieu urbain. Catherine Chauvin est commissaire à l’Office de consultation publique de Montréal depuis 2002 et a présidé près d'une trentaine de commissions sur différents projets municipaux.