En effet, c’est le 1er janvier 2002, lors de l’adoption de la Charte de la Ville, que Montréal s’est dotée d’un tiers neutre, un organisme indépendant, soumis à un code d’éthique public, afin permettre à tous de se faire entendre avant d’autoriser les grands projets immobiliers, de faire des changements importants au Plan d’urbanisme ou d’adopter des politiques municipales. C’était le résultat d’une longue réflexion et de plusieurs mobilisations citoyennes. Tout au long de l’année 2002, les choses se sont organisées, la méthode «Office» désormais reconnue et enviée à l’international s’est mise en place. Un premier président de l’OCPM a été nommé à la fin mai et c’est le 22 octobre que s’est tenue la première consultation publique.

Depuis 2002, se sont tenues 130 consultations publiques où les Montréalais ont participé au développement de la ville et de ses quartiers. Merci aux participants pour leurs contributions remarquables. Cette année, célébrons ensemble l’intelligence collective qui s’exprime chez nous depuis 15 ans.

Aux fils des mois, nous vous ferons découvrir ou redécouvrir les jalons importants de ces 15 années de démocratie participative montréalaise. Ce sera l’occasion pour les Montréalais de célébrer l’OCPM, leur joyau de participation publique, et de partager leur expérience avec le reste du monde lors de la Conférence de l’Observatoire international de la démocratie participative en juin.


Consultez le site de la conférence

15 ans de participation des citoyens à l’avenir de leur ville, ça se fête : célébrons la participation, participons à la célébration!